COVID-19 Informations

La propagation du SRAS-CoV-2 et de la maladie COVID-19 déclenchée par cet agent pathogène pose des défis majeurs pour nous tous. La quantité d'informations disponibles est énorme et difficile à contrôler. La Société suisse d'hygiène alimentaire (SGLH) et l'Institut pour la sécurité alimentaire de l'Université de Zurich (ILS UZH) fournissent une boussole d'information pour faciliter l'accès en temps des informations actualisées concernant l'industrie alimentaire et la sécurité alimentaire. Nous considérons qu'il s'agit là de notre contribution au maintien d'un approvisionnement alimentaire solide et sûr pour le public. Vous trouverez ci-dessous des liens utiles vers des ressources spécialisées qui peuvent vous aider à répondre à vos questions spécifiques. Nous continuerons à compléter et à mettre à jour ces ressources.
 

Situation actuelle


Office fédéral de la santé publique (OFSP) Informations (Francais) - 21.03.2020

Visualisation par canton basée sur les données gouvernementales ouvertes du canton de Zurich - 24.03.2020

European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC) Situation dans le monde (Anglais) - 22.03.2020

World Health Organisation (WHO) Informations (Anglais) - 21.03.2020

Carte interactive avec les numéros des affaires en cours (Anglais) - 22.03.2020

Évolution du nombre d'affaires dans le temps (Anglais) - 22.03.2020
 

Informations générales


Robert Koch-Institut (RKI) Fiche d'information pour COVID19 (Allemand) - 22.03.2020

Développement phylogénétique  du SRAS-CoV-2 - 24.03.2020

Recueil de la littérature scientifique, The Lancet - 24.03.2020

Vidéo sur l'épidémiologie, les symptômes et le traitement de la COVID-19 (Anglais)

 

Informations pour l'industrie alimentaire


La transmission alimentaire est peu probable, European Food Safety Authority (EFSA) (Anglais) - 21.03.2020

La transmission alimentaire est peu probable, Bundesamt für Risikobewertung (BfR) (Anglais) - 21.03.2020

Informations pour l'industrie alimentaire, Institute for Food Safety at Cornell University (Anglais) - 21.03.2020

Liste de contrôle de la stratégie de gestion des risques, Cornell University (Anglais) - 22.03.2020

Production de désinfectant pour les mains (Anglais)
 

Maîtriser l'état d'urgence


Conseils pour Home Office - eBook (Anglais)

Informations sur le chômage partiel (Allemand)

Divertir les enfants, UNICEF, Luzerner Zeitung, SwissMom, Schlaumeier (Anglais/Allemand)

Conseils d'exercices pour tous les âges, Office fédéral du sport (Allemand)

Culture, Google Arts & Culture, Spiegel Kultur (Anglais/Allemand)
 

FAQ


Où puis-je trouver des informations sur le nouveau coronavirus SRAS-CoV-2 et la maladie qu'il provoque, la COVID-19 ?

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) offre des informations fiables sur la maladie, son évolution, son traitement et ses recommandations de protection en allemand, français, italien et anglais. Vous y trouverez également des instructions sur l'auto-isolement et l'auto-quarantaine, ainsi que des explications sur les mesures fédérales actuelles. L'OFSP gère également le Coronavirus Infoline, qui est accessible 24 heures sur 24 au +41 58 463 00 00.

https://www.bag.admin.ch/bag/de/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov.html

Où puis-je trouver des informations sur le secteur alimentaire ?

L'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OFAS) fournit sur sa page d'accueil, en allemand, français et italien, des informations fondées sur le secteur alimentaire en Suisse.

https://www.blv.admin.ch/blv/de/home/das-blv/auftrag/one-health/coronavirus.html

Les caissiers doivent-ils porter des gants ?

Non. Cependant, les recommandations du BAG en matière d'hygiène et de distance sociale doivent être respectées et les mains doivent être nettoyées avant de manipuler des aliments.

Dois-je emballer ou désinfecter complètement les fruits, les légumes ou le pain proposés dans les ventes publiques ?

Non, des mesures spéciales ne sont pas nécessaires. Cependant, le concept d'hygiène selon la législation alimentaire doit être respecté.

Y a-t-il encore des inspections alimentaires ?

Oui, les autorités cantonales de contrôle continuent à effectuer des inspections alimentaires basées sur les risques.

Les épiceries, cantines, restaurants pour les clients des hôtels, etc. peuvent-ils continuer à fonctionner ?

La fermeture des installations accessibles au public d'ici le 19 avril 2020 touche les magasins, les marchés et les restaurants. Ne sont pas concernés: les épiceries, les kiosques, les boutiques des stations d'essence, les snacks à emporter, les cantines d'entreprise, les services de livraison de repas et les services de restauration pour les clients des hôtels. Des informations détaillées sont contenues dans l'ordonnance 2 sur les mesures de lutte contre les coronavirus (COVID-19), modification du 16 mars 2020.

https://www.admin.ch/opc/de/classified-compilation/20200744/index.html

Les magasins d'agriculture sont-ils autorisés à rester ouverts ?

La vente de nourriture provenant de la ferme est toujours autorisée, mais le service à la clientèle intégré (coloration au balai, etc.) n'est pas autorisé. Les recommandations de l'Office fédéral de la santé publique concernant la règle de distance et les règles générales d'hygiène doivent être strictement respectées.

https://www.blw.admin.ch/blw/de/home/nachhaltige-produktion/produktionssicherheit/neuescoronavirus.html

Les marchés publics (par exemple, les marchés de légumes) peuvent-ils rester ouverts ?

Les marchés sont interdits, car il s'agit d'établissements accessibles au public qui relèvent de l'article 6, paragraphe 2, point a), du règlement n° 2 du COVID-19.

J'ai converti mon entreprise en service de vente à emporter ou de livraison. Que dois-je prendre en considération ?

Un rapport aux autorités cantonales d'exécution est nécessaire. Le concept de soi doit être adapté et mis en œuvre. En outre, l'opération doit être mise en place en fonction de l'activité et respecter les exigences de l'ordonnance COVID-19 n° 2 ainsi que les recommandations de l'Office fédéral de la santé publique en matière d'hygiène et de distance sociale. Il faut donc limiter le nombre de personnes présentes et éviter les foules. En outre, aucune place ne peut être offerte et les places (y compris les places extérieures) doivent être bloquées.

Les employeurs doivent-ils protéger les personnes particulièrement vulnérables ?

Oui, les personnes particulièrement vulnérables travaillent à domicile. Si cela n'est pas possible, ils se verront accorder un congé avec maintien du salaire.

https://www.bag.admin.ch/bag/de/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/empfehlungen-fuer-die-arbeitswelt.html#300247963

Quelles mesures dois-je prendre pour assurer la protection de la santé des employés ?

L'industrie alimentaire doit se conformer aux recommandations de la Confédération suisse en matière d'hygiène et de distance sociale. Cela implique de limiter le nombre de personnes présentes dans les entreprises et un maximum de 5 personnes à la fois dans les salles de pause et les cantines. Si, pour des raisons de production (abattoir, production industrielle de pizza et autres plats préparés), la distance de 2 mètres ne peut être maintenue sur une période plus longue, d'autres mesures appropriées de protection de la santé doivent être prises. L'Office fédéral de la sécurité alimentaire et de la protection des consommateurs énumère ici les mesures possibles, par exemple le port continu de vêtements et de masques de protection ou la séparation des employés par des parois en plexiglas.

Le SRAS-CoV-2 peut-il être transmis par les aliments ?

Jusqu'à présent, aucune donnée ne suggère que l'agent pathogène est transmis par l'alimentation. Chaque individu peut minimiser son risque personnel d'infection en limitant ses mains au minimum et en se lavant les mains régulièrement et soigneusement avec du savon. Vous trouverez des recommandations de protection détaillées sur la page d'accueil de l'Office fédéral de la santé publique.

https://www.bag.admin.ch/bag/de/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/so-schuetzen-wir-uns.html

EFSA, Coronavirus: No Evidence that Food is a Source or Transmission Route

Le SRAS-CoV-2 peut-il être transmis par les emballages alimentaires ?

Jusqu'à présent, aucune donnée ne suggère que l'agent pathogène est transmis par l'emballage des aliments. Étant donné que les virus corona ont généralement un faible taux de survie en surface et que de nombreux aliments emballés sont transportés ou stockés pendant de longues périodes avant d'atteindre le consommateur final, le risque de transmission ou de propagation par l'emballage alimentaire est très faible.

https://www.nejm.org/doi/10.1056/NEJMc2004973

Combien de temps l'agent pathogène survit-il sur différentes surfaces et différents matériaux d'emballage ?

La propagation du SRAS-CoV-2 est beaucoup plus fréquente par transmission de gouttelettes/aérosols que par des objets. Les premiers tests de laboratoire montrent que le SRAS-CoV-2 peut se propager sur les plastiques pendant 72 h, sur l'acier inoxydable pendant 48 h, sur les surfaces en cuivre pendant 4 h, sur le carton et le cuivre pendant seulement 24 h ou 4 h après une contamination grave. Dans les aérosols, l'agent pathogène était viable pendant 3 h. Une bonne hygiène des mains et un lavage fréquent et complet des mains peuvent réduire considérablement le risque de transmission.

https://www.bfr.bund.de/de/kann_das_neuartige_coronavirus_ueber_lebensmittel_und_gegenstaende_uebertragen_werden_-244062.html

van Doremalen, Bushmaker, Morris; The New England Journal of Medicine

Quels sont les traitements qui tuent le SRAS-CoV-2 ?

Sur la base des données relatives à d'autres CoV-SAR, on suppose que la pasteurisation et la déshydratation (6 jours) inactivent l'agent pathogène. Cependant, les matrices contenant des protéines peuvent protéger l'agent pathogène de l'inactivation. La congélation des aliments n'est pas un moyen fiable de tuer l'agent pathogène. On sait peu de choses sur l'effet du rayonnement UV sur le SRAS-CoV-2. Cependant, on sait, grâce à des virus corona étroitement apparentés, que l'effet destructeur des rayons UV sur ces agents pathogènes varie fortement en fonction de la dose et de la longueur d'onde.

Rabenau et al., 2005
van Doremalen et al., 2014
Pratelli, 2008
Darnell et al., 2004

Puis-je contracter le SRAS-CoV-2 par l'intermédiaire d'animaux ou de produits animaux ?

D'après l'expérience acquise avec d'autres coronavirus, la transmission du SRAS-CoV-2 par l'alimentation est peu probable. Il n'existe pas non plus de preuve que des animaux de ferme, des animaux sauvages ou des animaux de compagnie détenus en Suisse, en Allemagne et en Autriche jouent un rôle dans la transmission du SRAS-CoV-2.

http://www.efsa.europa.eu/en/news/coronavirus-no-evidence-food-source-or-transmission-route
https://www.blv.admin.ch/blv/de/home/das-blv/auftrag/one-health/coronavirus.html

Les personnes travaillant dans la production alimentaire devraient-elles porter un masque et des gants ?

Les matériaux de protection tels que les masques faciaux, les lunettes de protection, les tabliers et les gants ne sont actuellement pas facilement disponibles en raison de la pandémie de SRAS-CoV-2 et doivent être utilisés avec précaution. L'OFSP conseille aux professionnels de la santé qui soignent ou conseillent des personnes souffrant de COVID-19 de porter des masques de protection en rapport avec le SRAS-CoV-2. Les personnes impliquées dans la production alimentaire doivent continuer à suivre les bonnes pratiques de fabrication (BPF). Cela inclut des règles d'hygiène communes pour l'hygiène personnelle et surtout une bonne hygiène des mains. Dans certaines installations de production, le port de gants, par exemple, fait partie du concept d'hygiène et cela peut encore être fait. Toutefois, il convient de noter que la contamination croisée et la transmission ne peuvent être évitées.

https://www.bag.admin.ch/bag/de/home/krankheiten/ausbrueche-epidemien-pandemien/aktuelle-ausbrueche-epidemien/novel-cov/information-fuer-die-aerzteschaft/schutzmassnahmen.html

Les surfaces des usines de production doivent-elles être testées pour le SRAS-CoV-2 ?

Le SRAS-CoV-2 n'est pas considéré comme un agent pathogène d'origine alimentaire et il est peu probable qu'il soit transmis par les aliments. Il n'est pas recommandé de procéder à des tests à cet effet. Les mesures habituelles de nettoyage et de désinfection dans le cadre des bonnes pratiques de fabrication doivent continuer à être respectées.